Actualités

Cœur de bois : l'artiste et l'artisan

17/10/2008

Début octobre, Mimizan accueillait l’exposition Cœur de Bois, ses artistes et artisans du bois. Un joli succès populaire. L’occasion aussi d'approcher le travail de l’artiste et de l’artisan avec Julien Righi et Thierry Saludas.

La nature pour inspiration

Julien Righi est originaire de la Région Rhône-Alpes, il s’est converti au culte du bois en venant s’installer dans les Landes. Passé par un CAP sculpture sur bois, après avoir renoncé à ses études de langue, il laisse aujourd’hui au bois le soin de s’exprimer. « L’inspiration naît en regardant la nature. » Le regard porté sur un simple morceau de bois évolue. Soudain la main de l’artiste va donner un sens plus aigu à certaines formes.

Don Quichotte

Julien RighiRien de définitif toutefois. « Le public est libre d’interpréter l’œuvre comme il l’entend. Le personnage posté devant le forum a ainsi été nommé le chevalier, le Don Quichotte, le bonhomme. Les réactions du public sont toujours intéressantes et enrichissantes. Ce personnage, c’était, au départ, la découverte de rondins aux formes particulières » explique l’artiste.

L’œil du patrimoine

Pour filer la métaphore, Julien Righi serait un artiste et Thierry Saludas un conservateur du patrimoine. Pas au sens où il renierait les progrès de la technique. Au contraire, il adapte l’ancien aux standars contemporains. Ce compagnon du tour de France travaille ainsi à perpétuer la tradition du menuisier de village. « Je travaille à St-Paul-en-Born, près de Pontenx-les-Forges. Là-bas, le menuisier du village adoptait un cintrage unique que l’on ne retrouve pas ailleurs. Mon travail, c’est par exemple de renouveler ces savoir-faire anciens et les adapter à l’isolation d’aujourd’hui ».

De la gare à l’art 

L’un des grands chantiers réalisés par l’artisan-menuisier depuis la fin de son compagnonnage est la Gare de l’art à St-Paul en Born, un bien joli écrin pour les expositions qui s’y déroule. M. Saludas s’installera aussi bientôt dans son nouvel atelier à St Paul-en-Born. A Cœur de Bois, il exposait quelques-uns de ses travaux. « Des reproductions » signale-t-il modestement. Des copies peut-être, mais pas de la triche.

 

La différence entre l'artiste et l'artisan n’est pas une affaire de goût mais une affaire de vues. Pour Julien Righi, c’est le regard qui prime. Chacun interprète son travail à sa manière. Pour Thierry Saludas, l’important, c’est la transmission d’un savoir-faire et de connaissances, le respect d’une culture.

Chacun à leur manière, ils font battre le cœur du bois.


Les autres articles de Octobre 2008 :


Consulter les archives

Imprimer

Mon compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

© www.mediaforest.net - Communaute de Communes de Mimizan - 1997/2017 - CNIL n°542244
Site de la Communaute de Communes de Mimizan