Actualités

La forêt au rayon laser

16/10/2008

LIDAR : l’équipe de Juan CuestaPour la préservation de la planète, les forêts ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais se battent-elles à armes égales ? C’est ce que cherche à mesurer une équipe de scientifiques à l’aide d’un rayon laser.

Ce n’est pas un nouvel épisode de la Guerre des Etoiles qui se joue au-dessus du massif forestier aquitain. L’embarcation est certes équipée d’un rayon laser, mais l’objectif est des plus scientifiques, révéler le côté clair de la force verte.

L'absorption du carbone

Cette force claire, c’est la photosynthèse : la capacité de la forêt à absorber le carbone du CO2 Le dioxyde de carbone est l’un des gaz massivement responsables de l’effet de serre et en libérer l’O2, l’air que nous respirons. Actuellement, nul ne peut mesurer précisément la capacité d’absorption de la forêt.

Jeunes arbres

Une idée-maîtresse est toutefois incontestée. Un jeune arbre en croissance absorbe davantage de CO2 qu’un arbre à maturité. Une forêt cultivée et peuplée de jeunes arbres sera plus forte dans la bataille contre l’effet de serre. Dont acte. Encore faut-il pouvoir mesurer certains côtés restés obscurs. C’est là qu’intervient LIDAR.

LIDAR

ULM équipé de l'appareil à rayon laser LidarLIDAR est un appareil à rayon laser. Il est déjà utilisé depuis l’espace par deux satellites.

Là-encore, c’est l’effet de serre qui est étudié. LIDAR observe notamment le rôle joué par la couverture nuageuse dans la réflexion des rayons du soleil.

Couvert végétal

Sur terre, à Mimizan et à Cestas, c’est depuis un ULM Ultra-Léger Motorisé que l’équipe de Juan Cuesta de l’école polytechnique exploite le potentiel de LIDAR. LIDAR survole en particulier ces zones pour l’homogénéité de leur couvert végétal. Le rayon laser est d’une extrême précision. Rien ne lui échappe : hauteur des arbres, structure des végétaux, position des feuilles et du tronc, mais aussi le gaz carbonique présent dans l’air.

Piéger le carbone

Grâce à ces mesures, l’équipe de chercheurs du CNRS Centre National de la Recherche Scientifique, du CEA Commissariat à l’Energie Atomique, de l’INRA Institut national de la Recherche Agronomique et du CEMAGREF Centre de recherche pour l’ingénierie de l’agriculture et de l’environnement pourra déterminer combien la forêt absorbe de CO2 et mesurer précisément sa capacité à piéger le carbone.

Le chemin est encore long.  Mais un jour, ces scientifiques perceront le côté obscur de notre forêt pour nous dévoiler enfin la vraie nature de la force.

Pour plus d'informations : /documents/file/journal/ (Lien externe)


Les autres articles de Octobre 2008 :


Consulter les archives

Imprimer

Mon compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

© www.mediaforest.net - Communaute de Communes de Mimizan - 1997/2017 - CNIL n°542244
Site de la Communaute de Communes de Mimizan